•   Revenons aujourd'hui à la #passionmodélisme avec un billet façon 60 millions de consommateurs. Ces derniers temps j'ai testé pas mal de méthodes différentes pour identifier les facteurs clés de foirage dans le tracé d'une base de corsage sans aisance, source de tâtonnements correctifs évitables. Plutôt que de faire un comparatif aussi exhaustif que soporifique entre les méthodes, j'ai préféré répertorier les principaux points discutables et synthétiser les apports particuliers de chaque méthode.

      C’est mieux de partir en sachant ce qu’on recherche : mon besoin est une base sans aisance qui marque le contour exact de mon encolure et de mes entournures, afin de maîtriser les volumes d'élargissement  et de la comparer à d’autres patrons pour en connaître précisément l’aisance et les particularités. Si vous avez identifié le même besoin, alors ce billet devrait vous intéresser.                                                       

    Trois points pour chaque méthode testée :
    - une présentation rapide
    - un inventaire des principales bizarreries et approximations qui mettent dedans
    - les principales divergences entre l'application de méthode avec mes mesures (quand il est explicitement demandé de s'en servir) et ma propre base sur mesure testée et approuvée.

    Abréviations utilisées :
    TP= tour de poitrine
    TT= tour de taille
    TH= tour de hanches
    TBsup : tour de buste supérieur, sous les aisselles
    Tcol : tour d'encolure
    Tent : tour d'entournure (vertical, zone de jonction du corps au bras)
    pP : pointe de poitrine

    Profondeur de pince : espace entre les deux extrémités des branches de la pince, proportionnel à l'angle de la pince.

    FRANÇAIS

    Collectif ESMODLe vêtement féminin tome 1, ESMOD éditions (papier et pdf) 2019 dernière édition

      Base sans aisance, hanches-épaules, utilisation de 11 mesures, processus détaillé et présenté sur deux double pages, avec types généraux de transformation modérément détaillés ensuite, quelques conseils d'ajustement.
    - Hauteur devant mesurée entre les seins sans prévenir qu'il faut prendre leur volume en compte
    - Placement arbitraire du bas de l'entournure en fonction de la hauteur de la taille
    - Pentes d'épaule proportionnelles au tour d'encolure (et à la stature pour le dos) et inversement proportionnelles à la longueur d'épaule
    - Profondeur de pince d'omoplate fixée à 1 cm sans expliquer ce qui motiverait un choix différent.

      Bas de l'entournure trop haute donc circonférence d'entournure trop petite de 4 cm, encolure un peu trop large et pas assez haute devant, pente épaules un peu trop faible.
    Pince poitrine correcte pour mon bonnet C !


    Mathilde Pau, Tracer ses patrons, Créapassions, 2020

       Base sans aisance, hanches-épaules, utilisation de 9 mesures, processus détaillé dérivé de ESMOD avec utilisation de moins de mesures personnalisées, avec des instructions pour tracer 12 modèles précis à partir de ces bases (il y a aussi les bases de jupe et de manche), pas de conseils d'ajustement.
    - Hauteur milieu dos et milieu devant uniques
    - Placement de pinces taille simplifié, galbe des côtés repris de la jupe de base qu'il faut avoir tracé avant -> tracé du côté entre la taille et l'entournure qui part vers le milieu si TP<TH-11
    - Bas d'entournure situé à 1 cm au dessus de la ligne de poitrine
    - Récapitulatif des mesures à prendre incomplet (encolure, épaule).

      Ligne d'entournure 4 cm trop basse, côtés rectilignes entre la taille et l'entournure (aucun volume de pince taille résorbé à ce niveau), hauteur encolure devant insuffisante.

    DP studioLe vêtement féminin, modélisme, coupe à plat vol.1, OTKUUT Éditions (papier et pdf) 2015

      Base avec légère aisance, hanches-épaules, utilise 11 ± 3 mesures, processus très détaillé, avec types généraux de transformation très détaillés ensuite, pas de conseils d'ajustement.
    - Explications prévues pour une encolure située très proche de la base du cou
    - Hauteur taille-hanches fixée à 20 cm
    - Hauteur poitrine-carrure fixée à 12 cm, plus haute que la hauteur où sont réellement mesurées les carrures (pli axillaire)
    - Pente d'épaule dos proportionnelle au TP (en plus de dépendre de la distance Pp-extrémité épaule, ce qui est bien),
    - Certaines étapes précisent bien d'utiliser les mensurations relevées sur la cliente et d'autres utilisent des mesures dont on ne sait si elles sont calculées ou arbitraires (par exemple les 4 cm de distance entournure-poitrine), peut-être est-ce plus explicite dans le cours Artesane relatif (des retours ?).
     
      Épaule dos trop droite, Tcol trop petit de 3 cm, Tent dos trop longue et pas assez creusée, profondeur pince poitrine un peu étroite (6.7 cm contre 7.8 cm).

    Line Jaque, La technique de la coupe, éditions De Boeck (papier), 1990

       Base avec aisance, processus très détaillé, utilisation de 13 mesures bien expliquées, construction très détaillée, méthode complète avec nombreux modèles quoiqu'un peu chiche en pantalons, nombreux conseils d'ajustement.
    - Longueur arbitraire pour 1/2 encolure dos à 6 cm et devant à 6.5 cm
    - Encolure dos creusée seulement d’1 cm alors que la ligne d’épaule est censée arriver au milieu de l’épaule vue de côté.
    - Méthode un peu olé olé pour mettre à niveau la pince d'épaule
    - Ligne d'entournure = ligne de poitrine (NDLR : Aaaaaargh !) ; elle est abaissée de 2 cm par rapport à l'endroit relevé sur le corps.

      Ligne d'entournure 1.5 cm trop basse, pince omoplate un peu trop profonde, 1.5 cm en trop sur la longueur milieu dos.
    Pince poitrine correcte pour mon bonnet C !

    Catherine Dezon, Mode pour LoL, (dvd/youtube), 2012

      Base avec légère aisance, hanches-épaules, dérivée de Line Jaque avec un peu moins de détails (surtout dans les élucubrations de Line sur le pourquoi du comment), vidéo gratuite.
    - Mêmes observations que pour Line Jaque.
      Pas tracée vu qu'à part l'encolure j'obtiendrais la même chose qu'avec la précédente.

    Jacqueline Chiappetta, La coupe à plat n°1 : prêt-à-porter et sur mesure pour dames, Presses du midi (papier), 2002 (1ère édition 1998)

       Base avec aisance, taille-épaules, utilisation de 8 mesures, processus modérément détaillé, nombreuses transformations, pas de conseil d'ajustement.
    - Pentes épaule arbitraires à 18°dos et 26°devant.
    - L'encolure tracée d'après l'encolure mesurée est forcément plus grande
    - Deux profondeurs de pince poitrine proposées, moins profonde pour corsage modérément cintré et plus profonde pour le corsage sans manche ou cintré avec manche.
    - Ligne d'entournure = ligne de poitrine
    - Pas de tracé de pince d'omoplate (embu d'1 cm)
    - Pas de placé des pinces de tailles.

    Pince poitrine pas assez profonde pour le premier type de pince poitrine (5.6 cm contre 7.8 cm) et trop profonde pour le deuxième type (9.8 cm), Tcol 3 cm trop grand, pente d'épaule trop prononcée, entournures 2 cm trop basses et pas assez creusées surtout au dos, ligne poitrine 4 cm trop haute. Base inutilisable pour l'usage que je veux en faire.

    Teresa GilewskaLes patrons de base sur mesure ou Je trace mes patrons : le buste, éditions Eyrolles (papier), 2019

      Base sans aisance, hanches-épaules, utilisation de 15 mesures, processus très détaillé y compris sur la prise de mesures, avec types généraux de transformation modérément détaillés ensuite, nombreux conseils d'ajustement.
    - Même méthode que Chiappetta pour tracer l'encolure, les pentes d'épaule et le volume de pince poitrine (celui pour corsage à manche non cintré)
    - Aucune aisance ajoutée à la poitrine + pince dos tracée ensuite = volume poitrine insuffisant sur le patron fini
    - La ligne de carrure est posée trop haute sur le patron par rapport à la zone des plis axillaires mesurée sur le corps.
    - Ligne d’entournure placée à mi-hauteur de la taille et du haut de l’encolure dos. J'ai l'impression que sauf à être grande avec une taille assez basse (coucou Liseli), ce placement risque d'être trop haut.
    - La pince poitrine est construite avant les pinces tailles, ce qui rend les pinces côtés asymétriques entre le dos et le devant ; ce n'est pas forcément clair dans le livre.

      Manque 3 cm de circonférence à la poitrine, pince poitrine pas assez profonde (5.6 cm contre 7.8 cm), Tcol 3 cm trop grand, ligne de carrure 5 cm trop haute, ligne d'entournure 1.5 cm trop haute et entournure devant insuffisamment creusée  ->  Tent trop petit de 7 cm.

    Patrick Genevey (LISAA), Modélisme et couture tome 2, (a priori les explications sont aussi présentes dans le tome 1), Vigot (papier), 2019

      Base sans aisance, hanches-taille, utilisation de 15 mesures, principaux types de transformations jupe/manche/pantalon/cols/poche modérément expliqués, pas de conseils d'ajustement dans le tome 2.
    - Des similitudes avec Esmod et des différences (tracé des épaules, placement des pinces taille et poitrine)
    - Il n'est pas précisé de faire attention à mesurer le milieu devant en prenant en compte le volume des seins
    - Demande de mesurer les hauteurs d'épaule dos et devant, qui ne sont pas des mesures simples à prendre
    - Prévue pour un tour de cou mesuré assez serré
    - Hauteur encolure devant 1 cm plus petite que sa largeur
    - La méthode de tracé du côté taille-poitrine fait que si TP-TT<16, les côtés s’orientent vers le milieu à l'entournure, à cause de la profondeur fixe des autres pinces tailles.

      Hauteur encolure devant insuffisante, pente épaule trop faible (moyenne de 12°), TBsup trop étroit de 2 cm au niveau de la profondeur d'entournure, profondeur de pince taille côté peu prononcée, profondeur de pince poitrine trop faible (4.4 cm).

    Diane Déziel, Gabarit : le corsage devant et dos (pdf/youtube), 2019

      Base avec légère aisance, taille-épaules, utilisation de 7 mesures avec beaucoup de calculs basés sur le TP,  conseils d'ajustement, vidéo sur la prise de mesures, méthode gratuite.
    - Taille de l'encolure, pente d'épaule, profondeur d'entournure et carrure devant sont proportionnelles au TP
    - pP placée 1 cm sous la ligne d'entournure.

      Pince poitrine pas assez profonde (5.2 cm contre 7.8 cm), bas de l'entournure dos insuffisamment creusé, pente épaule devant un peu trop grande et carrure devant un peu trop petite après fermeture de la pince poitrine, pP située 5 cm trop haut, côté dos beaucoup plus penché que côté devant.

    Ikuko Tsuchiya, Les bases de la couture - Le patronage, Editions de Saxe (papier), 2015

      Base avec aisance, taille-épaules, utilisation de 2 mesures avec beaucoup de calculs basés sur le TP, une seule page avec 4 schémas qui condensent toutes les données pour construire la base sans explications en phrases, principaux types de transformation et autres bases (manche, jupe, pantalon, veste), nombreux conseils d'ajustement.
    - Tous les calculs sont faits en fonction du TP
    - Aucun placement de pince sur la base de buste
    - Stipule "technique conçue par l'école de mode Bunka", mais ne reprend pas les mêmes calculs.

      Ligne d'entournure trop basse de 3 cm, carrures devant et dos trop larges, épaule trop longue.

    Émilie Faurie, Apprendre à créer ses patrons, Mango (papier), 2017

       Base sans aisance, taille-épaules, utilisation de 7 mesures, avec des instructions pour tracer 5 modèles précis à partir de ces bases (il y a aussi la base de jupe et de manche), pas de conseil d'ajustement.
    - Largeur totale d'entournure insuffisante (fixée à 7 cm)
    - Pince poitrine de profondeur minuscule
    - Pince d'omoplate trop courte pour sa largeur qui nécessite de remonter beaucoup la pente d'épaule lors de sa fermeture
    - Encolure devant trop large (1/2 écartement poitrine -1) et insuffisamment haute (6 cm, diminuée de surcroit en rabotant le patron à ce niveau pour rétablir l'alignement de l'épaule à la fermeture de la pince poitrine)
    - Largeur encolure dos trop petite (7 cm) pour concorder avec l'encolure devant.
    ...

      Base inutilisable.

    Lucia Mors De Castro, Guide pratique des patrons de mode, Promopress (papier), 2011

      Base avec aisance, hanches-épaules, utilisation de 12 mesures avec beaucoup de calculs basés sur le TP, explications modérément détaillées dérivées de Müller & Sohn (voir plus bas) en beaucoup moins cher donc peut permettre de s'en faire une idée, exemples de transformation en trois modèles précis, conseils sur la prise de mesures et quelques uns sur les ajustements.
    - Mêmes défauts que Müller & Sohn.
      Cf Müller & Sohn.

    ANGLAIS

    M.Müller & Sohn, Metric patternmaking for dresses and blouses, Rundschau Publishing (papier et pdf), 2015

      Base avec aisance, hanches-épaules, utilisation de 11 mesures, conseils sur la prise de mesures, nombreuses transformations, quelques conseils d'ajustement, hors de prix pour une méthode partielle en pdf de 255 pages. Curiosité : contrairement aux autres méthodes, la ligne côté est décalée sur le devant.
    - Demande de mesurer la hauteur et la profondeur d'entournure, à mon avis pas les mesures les plus faciles à prendre avec fiabilité.
    - La pince milieu dos de 2 cm est verticale de la taille aux hanches ce qui est un peu embêtant pour l'évaluation et la transformation de la base.
    - Longueur épaule arbitraire, pente épaule dos arbitraire.

      Pente épaule devant trop forte, creusement du bas de l'entournure dos insuffisant, pince taille devant manquant de profondeur pour mon bonnet C, trop d'aisance.

    Bunka fashion college, Fundamentals of garment design, Bunka publishing bureau (papier), 2009

      Base avec aisance, taille-épaules, utilisation de 3 mesures (TP, longueur milieu dos, TT) avec la plupart des calculs basés sur le TP, schémas type carte au trésor avec toutes les infos dessus à décoder, nombreux conseils d'ajustement et considérations morphologiques.
    - Presque tous les calculs sont faits en fonction du TP
    - pP situé sur la ligne d'entournure
    - Pas de correction du tracé de l'épaule dos après ajout de la pince.

      pP 3 cm trop haut, pince poitrine un peu trop profonde, ligne d'entournure située 3 cm trop bas et Tent trop grand de 4 cm.

    Suzy Furrer, Building patterns, auto-édité (papier (2008) et pdf)

      Base sans aisance ("moulage"), hanches-épaules, utilisation de 17 mesures bien expliquées, même méthode détaillée que celle de son cours craftsy, avec nombreuses déclinaisons de tous types d'habits/détails ensuite, quelques conseils d'ajustement.
    - creusement du bas des entournures insuffisant car guidé par des bissectrices trop longues -> entournures pas assez longues -> pente d'épaule facilement trop faible car la méthode demande d'ajuster le côté de l'épaule jusqu'à obtenir la longueur mesurée sur le corps.
    - la valeur de TP sans aisance étant placée sur la ligne d'entournure, avec le tracé des pinces de tailles, la valeur réelle du TP du patron fini se retrouve forcément trop petite.
    - division du l'habituelle unique pince poitrine en trois pinces poitrine, dont le volume est à adapter en fonction de la différence TP-Tdos avec attribution d'un bonnet selon l'algorithme anglo-saxon à la mord-moi-le-noeud tout ça pour conclure "le meilleur moyen d'attribuer un bonnet est de demander à la cliente quelle taille elle porte ou de l'évaluer visuellement".

    - pas d'ajustement du tracé du contour au niveau des pinces.
      Pente épaule corrigée trop faible (6° de moyenne), entournures pas assez creusées en bas, TP et TBsup trop étroits de 5 cm, avec calcul j'ai un bonnet B dont le volume total des pinces est ok (NB : si je grossissais de 2 cm de circonférence partout, l'algo m'indiqurait un bonnet AA, et si je choississais selon mes habitude un bonnet C, la volume des pinces serait trop grand), pinces de taille devant et dos pas assez profondes. Frankenmoulache.

    Gillian Holman, Pattern cutting made easy : a step-by-step introduction, Pavilion books (papier), 2013

      Base avec aisance, taille-épaules, utilisation de 8 mesures avec explications de prise de mesures sommaires et brouillonnes, construction peu détaillée, pas de conseil d'ajustement.
    - Les mesures de hauteur devant ne sont pas utilisées et le devant fait la même hauteur que le dos
    - Le tour de taille n'est pas utilisées pour ajuster l'ampleur des pinces de taille
    - La pince poitrine est fixée à 4 cm
    - 1/2 encolure devant plus large d'1 cm qu'au dos.
    - Pas de pince d'omoplate.

      Ligne poitrine située trop bas par rapport à la ligne d'entournure, côté de l'encolure devant trop bas et pince poitrine trop petite -> gros manque d'espace pour la poitrine. Manque 2 cm au TBsup, 6 cm à Tent. Aucune aisance à la poitrine alors qu'on part de 5 cm dans les explications. Base inutilisable.

    Antonio Donnanno, Fashion patternmaking techniques vol.1, Promopress (papier) 2019

       Base avec aisance, taille-épaules, utilisation de 8 mesures, construction modérément détaillée avec quelques transformations en hauts ensuite, quelques conseils d'ajustement.
    - Hauteur poitrine arbitrairement placée 2.9 cm sous la ligne d'entournure,
    - Profondeur de la pince poitrine définie par (TP-TBsup+0.5).

      Pince poitrine de profondeur minuscule (1.5 cm contre 7.8 cm), pP placée 3 cm trop haut, Tent trop petit de 2 cm, bas de l'entournure dos insuffisamment creusé, milieu de l'encolure pas assez bas devant. Base inutilisable.

    Helen Joseph-Armstrong, Patternmaking for fashion design, 5th international edition, Pearson (papier), 2013

      Base avec aisance, taille-épaules, utilisation de 19 mesures, conseils sur la prise de mesure et considérations sur la morphologie, construction originale modérément détaillée, méthode complète, avec des modèles masculins, quelques conseils d'ajustement. Seule méthode qui répartit les circonférences en dos et devant à la prise de mesures.
    - Si elle est bien mesurée comme expliquée, la largeur d’encolure dos est surestimée (une partie de circonférence est prise pour une largeur)
    - La pente d’épaule devant a tendance à être trop forte puisque la distance extrémité épaule-pointe poitrine est portée sur une diagonale qui va de l’épaule au milieu taille devant ne passant pas par la pointe du sein mais plus médialement. La courbe d’encolure devant qui dépend de l’angulation de la pente d’épaule s’en trouve insuffisamment creusée.
    - La ligne de carrure devant est placée bien trop bas par rapport à l’endroit du corps où elle est mesurée
    - Pince poitrine dessinée entre la poitrine et la taille, donc additionnée à la pince de taille
    - Absence de pince de taille sur le côté.

      Encolure devant insuffisamment creusée, carrure devant et dos trop larges.

    Winnifred Aldrich, Metric pattern cutting for women's wear, Wiley (papier et pdf), 2015 (sixième édition)

      Base avec aisance (close fitting bodice), taille-épaules, utilisation de 8 mesures, construction rapide suffisamment détaillée, méthode complète.
    - Pour un TP<92 cm, la hauteur taille-côté encolure sera égale à la hauteur taille-milieu encolure dos + 1.5 cm, cette hauteur étant ensuite augmentée de 0.5 cm par taille.
    - La hauteur de poitrine est fixée à 2.5 cm sous la ligne d'entournure
    - La largeur de la pince d'épaule est attribuée sur un tableau en fonction du TP (TP/14.6 pour une taille 6, TP/10.9 pour une taille 26)
    - La valeur de pinces taille est répartie arbitrairement sans tenir compte du TT, avec 2 cm de profondeur en plus sur un demi-devant que sur un demi-dos.

      Hauteur taille-côté encolure insuffisante surtout devant, entournure trop petite de 4 cm et insuffisamment creusée au bas du dos, poitrine située 3 cm trop haut par rapport à l'entournure, et 7 cm trop haut par rapport au côté de l'encolure devant.

    The Shapes of Fabric, How to draft the basic bodice pattern, article de blog, 2019

      Base avec légère aisance (aisance + forte expliquée également), hanches-épaules, utilisation de 8 mesures, construction détaillée avec une manche, tuto gratuit.
    - la hauteur taille-côté encolure devant est la même que celle du dos. Comme la mesure côté encolure devant-pP est ensuite utilisée pour placer la poitrine, cette dernière a toutes les chances de se retrouver trop basse
    - Angulation standard de 15° pour la pince poitrine
    - La largeur de la pince d'épaule est attribuée sur un tableau en fonction du TP (TP/14.6 pour une taille 6, TP/10.9 pour une taille 26)
    - La valeur de pinces taille est répartie arbitrairement sans tenir compte du TT, avec 2 cm de profondeur en plus sur un demi-devant que sur un demi-dos.

      Hauteur taille-côté encolure insuffisante devant, entournure trop petite de 4 cm et insuffisamment creusée au bas du dos, poitrine située 2 cm trop basse par rapport à l'entournure, manque 2 cm en tout sur la ligne d'entournure, profondeur pince taille côté insuffisante.

     **********

      Je n'ai pas eu sous la main :
    - Marie-Louise Maggio, Technique du patronnage, auto-édité (papier), 2009

    - Jeanne Kolifrat, Coupe à plat - mes premiers patrons de couture, L'inédite (éditions Leduc) (papier), 2010 (a priori propose de construire un buste de base mais pas sûr)
    - Méthode de tracés vêtements féminins (système Vauclair Darroux), éditions AICP (papier), 2008
    - Kenneth D. King, The moulage, auto-édité 

      Ne sont pas des méthodes de modélisme :
    - Jo Barnfield et Andrew Richard, Couture : créer ses patrons, conception-adaptation-modification, Eyrolles, 2013
    - Sara Alm, Je crée mes patrons avec la méthode de la coupe à plat, éditions Marie-Claire (papier), 2017
    - Jennifer Lynne Matthews-Fairbanks, Pattern design fundamentals : creative pattern drafting and construction, Fairbanks (papier et pdf), 2018

    **********

      Il ressort de cette analyse comparative que les méthodes francophones les plus connues s'en sortent très bien. Parmi les quatre que mon point de vue situe en haut du panier (DP, Gilewska, Esmod, Line Jaque) j'aurais bien du mal à vous en recommander une en particulier ; chacune ayant ses qualités et ses petits défauts, c'est probablement l'essai successif, voire la combinaison de plusieurs d'entre elles qui vous donnera in fine un résultat adéquat. Notons que les méthodes qui utilisent le plus de mesures ne donnent pas forcément les résultats les plus fidèles (sur moi la Bunka ne s'en sort pas moins bien qu'Armstrong).

      Il se dégage une école française de "mettons les mesures de poitrine sur la ligne de poitrine et pas sur la ligne d'entournure, bon sang" à laquelle j'adhère comme le frichti à l'émail du faitout, parce que systématiquement, lorsqu'on s'abstient d'ajouter l'aisance indiquée dans les méthodes "avec aisance comprise", on se retrouve avec un buste trop serré entre la carrure et la taille, l'aisance ajoutée à la poitrine servant en réalité de commodité de construction.

      Et vousse, déjà mis les mains dans le cambouis ? Avez-vous essayé des méthodes qui ne sont pas répertoriées ici ? Qu'est-ce qui vous a réussi (ou pas) ?


    20 commentaires
  •   Imprimer les pièces 1 et 2 avec les tracés correspondant au tour de buste sous les aisselles (TBA) et au tour de taille. Joindre les tracés si ces mesures correspondent à des tailles différentes, en gardant à la poitrine la taille qui correspond à celle du TBA.
    NB : chez moué, le TBA se prend au dessus de la poitrine, avec le ruban bien calé sous les aisselles, et bras le long du corps.

    1) SI TP-TBA > 4 : ajustement forte poitrine conseillé

      Couper la pièce 1 le long de la ligne poitrine.
      Couper la pièce 2 le long de la ligne poitrine en gardant un point de pivot sur le côté, et couper le long d'une ligne allant de la pointe du sein à l'entournure (environ à mi-hauteur en le bas de l'entournure et le cran) en gardant un point de pivot à l'entournure.

    [Perfect Hostess] Ajustements pour petite et forte poitrine

    Prenons pour exemple une dame dont le TP=104 et le TBA=96, et qui imprimera donc la taille 44 pour le haut du corps jusqu'à la poitrine.
    TP-TBA = 104-96 = 8 cm, soit 6 cm de plus que l'écart prévu pour une même taille (2 cm). On peut donc déplacer les morceaux en ajoutant jusqu'à 3 cm en largeur par demi-devant, et autant en hauteur*, les lignes de la pièce 1 devant rester parallèles. Pour l'équilibre des pièces, en retracer les bords en répartissant ¼ de la largeur à ajouter sur la pièce 1 et ¾ sur la pièce 2.

    [Perfect Hostess] Ajustements pour petite et forte poitrine

     

    2) SI TP-TBA ≤ 0 : ajustement petite poitrine conseillé

      Découper selon les mêmes lignes.

    [Perfect Hostess] Ajustements pour petite et forte poitrine

      Cette fois la dame de l'exemple affiche TP=92 et TBA=92. La différence entre les deux est nulle, soit 2 cm de moins que la différence prévue pour le patron. Prendre la taille qui correspond au TBA, soit la taille 42, et retirer jusqu'à 1 cm en largeur et en hauteur sur chaque demi-devant en déplaçant les morceaux, les lignes de la pièce 1 devant rester parallèles. Là aussi, retracer le bord des pièces en répartissant ¼ de la largeur à retirer sur la pièce 1 et ¾ sur la pièce 2.

    [Perfect Hostess] Ajustements pour petite et forte poitrine

    **********

    * ce chiffre est arbitraire : la hauteur à ajouter à la poitrine sera probablement moins forte si l'ajustement est davantage nécessité par une petite carrure que par une poitrine volumineuse (a priori le cas d'aelys en commentaires dont le seul symptôme est une entournure devant qui bâille).
    Dans ce cas, on peut faire un ajustement différent, en imprimant la taille qui correspond à son TP pour la poitrine, et celle qui correspond à son TBA pour les épaules.
    Tracer la ligne oblique allant de la pointe du sein à l'entournure, couper en gardant un point de pivot à la pointe, faire se chevaucher les morceaux sur la distance nécessaire pour résorber l'excès de volume à l'entournure, et scotcher en place et retracer harmonieusement le bord.

    [Perfect Hostess] Ajustements pour petite et forte poitrine               [Perfect Hostess] Ajustements pour petite et forte poitrine


    3 commentaires
  •   Dans ce pas-à-pas sera détaillé la confection de la robe avec la combinaison haut A et jupe B.
    Pour une taille 41haut/40jupe, j'ai eu besoin de 160 cm de tissu en 155 cm de laize en disposant les pièces tête-bêche car ce chambray le permettait (l'effet moiré est le même dans un sens ou dans l'autre).

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      J'ai thermocollé les pièces avec la Vlieseline qui me restait en stock : un mélange de G710 pour les entournures, col et parementures devant, des fragments de H180 pour la jupe, du G740 plus ferme pour la ceinture (rendu impeccable mais ceinture plus difficile à retourner).

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      J'ai surfilé le bord des pièces du haut, le bord libre de toutes les parementures et un grand côté de la bande de passants de ceinture. Remarquez-vous les bosses formées par les épaules dos ? C'est l'embu que j'ai pré-résorbé en augmentant le différentiel de la surjeteuse juste aux endroits nécessaires !

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      Ensuite, j'ai assemblé toutes les pièces du haut puis le col, et c'est détaillé dans ce tuto.

      Les parementures ont alors été fixées aux marges de couture les jouxtant pour plus de stabilité. Ça n'empêche pas complètement leur retournement en bas des entournures, mais c'est déjà ça.

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      C'est ensuite le moment de construire les poches. Là j'ai pris un morceau de viscose fuyante jaune bonne humeur mais pour vraiment justifier de l'emploi de doublure plutôt que du tissu de la robe il m'aurait fallu un tissu plus glissant car ce chambray accroche pas mal.
      D'abord, piquer l'arrondi d'entrée de poche prenant le fond de poche en doublure + le devant, endroit contre endroit, en commençant et terminant au niveau des repères. Coudre la partie longiligne à environ 1.3 cm du bord. Dégarnir les marges à 0.5 cm et cranter les courbes, retourner sur l'envers, repasser de manière à ce que la doublure soit invisible sur l'endroit, et surpiquer l'entrée de poche à 1-2 mm du bord.

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      Puis épingler chaque fond de poche tissu contre le fond de poche doublure, endroit contre endroit, et piquer puis surfiler tout le bord arrondi de la poche.

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      On peut alors assembler les côtés du devant et du dos de la jupe, endroit contre endroit. L'entrée de poche n'est pas prise dans la couture. La couture est repassée en couchant les marges vers le dos.

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      Puis, couture des panneaux dos et devant, et surfilage de toutes les marges ensemble, à coucher ensuite du côté qu'il vous plaira.

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      Voici venu le moment des fronces #onaimeouonaimepas. Moi j'aime bien, donc dans l'allégresse j'ai divisé la longueur à froncer en trois parties : chaque devant et le dos, et ai piqué à longs points deux lignes espacées d'environ 0.5 cm de part et d'autre de la future couture de taille.

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      J'ai ensuite tiré sur les fils de fronces pour ajuster la largeur des pans de jupe à celles des pans du haut, épinglé en respectant la continuité des coutures verticales, et piqué toute la taille. J'ai contrôlé que la taille tombait bien sur moi avec les ajustements a priori (retrait de 0.5 cm en hauteur dos et augmentation de la pente d'épaule). Comme c'était le cas, j'ai pu surfiler la couture de taille et l'ai maintenue couchée vers le haut par une surpiqûre à 0.5 cm qui maintient également les parementures repliées sur l'envers des devants.

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      Est alors venu le moment épique de la ceinture, d'abord piquée sur elle-même tout du long à 0.8 cm du bord (longueur du point à diminuer sur les 10 derniers cm pour garantir la tenue de la couture en cas de pose d'œillets), cette couture étant ensuite ouverte en la plaçant bien au milieu de l'aplatissement. J'ai dessiné la pointe de la ceinture pour être sûre de respecter la forme désirée et je l'ai piquée.

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      Après dégarnissage des marges autour de la pointe, j'ai retourné patiemment la ceinture sur l'envers à  d'un fin tuteur (une épingle à nourrice piquée à l'intérieur ou à l'extérieur de la pointe fera l'affaire sur une ceinture moins rigide).

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      La ceinture est ensuite repassée.

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      J'ai obtenu les passants en pliant la bande en trois sur l'envers et en piquant en place à 1 ou 2 mm des longs bords, puis en coupant la bande en deux.

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      Chaque extrémité des passants a été rempliée sur 0.5 cm, et fixée par un point de bourdon de part et d'autre de la couture de taille sur chaque côté de la robe.

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      J'ai passé l'extrémité de la ceinture autour de la barre centrale de cette boucle artisanale en pâte Fimo et l'ai fixée sur elle-même par un solide zigzag à la main.

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

      Puis c'est au tour des boutonnières d'être brodées, ouvertes, et aux boutons eux aussi en pâte Fimo marbrée aux couleurs du tissu d'être cousus en regard des boutonnières, de façon à ce que les devants soient superposés sur 2 cm (2.5 cm tolérables en cas de boutons supérieurs à 1.5 cm de diamètre).

    [Perfect Hostess] Le pas-à-pas

    Intense satisfaction visuelle devant cette boutonnière non automatique

      J'espère que ce pas-à-pas vous aura aidé, dites-moi si par malchance vous tombez encore sur un os mal prérongé !


    10 commentaires
  •   Pour vous mettre en appétit du prochain patron et aider les dernières testeuses à finir la course, voici en avant-première le tuto du col tailleur de la robe.

      On assemble d'abord les pièces du haut. NB : Les instructions demandent d'avoir assemblé les parementures d'entournures à ce stade, pour cette version j'ai préféré le faire après. Dans cette version, l'endroit du corps est clair, l'endroit du col est foncé.

    [Perfect Hostess] Montage du col tailleur

      Coudre la partie longue du col et ses deux pointes avec les deux pièces endroit contre endroit. Ouvrir les coutures, recouper les marges dans les angles, et retourner le col sur l'envers.

    [Perfect Hostess] Montage du col tailleur

      Épingler la base du col de dessous (non thermocollé) endroit contre endroit de l'encolure dos et du début de l'encolure devant. Piquer en commençant et en terminant par un point d'arrêt sur les devants à 2 cm environ de la couture d'épaule.

    [Perfect Hostess] Montage du col tailleur

      Rabattre le col sur son envers.
      Avec le col pris en sandwich entre les deux, épingler endroit contre endroit chaque parementure devant contre chaque encolure devant, de l'épaule au premier cran (oblique), qu'on aura pris soin de cranter sur 1 cm (sur la parementure et sur le devant) de manière à ne pas avoir à intervenir en cours de piqûre. Il est inutile de cranter davantage le col.

    [Perfect Hostess] Montage du col tailleur
       Commencer à piquer à 2 cm de l'extrémité d'épaule de la parementure, jusqu'au prolongement du cran.

      Lever le pied de biche, et réaligner le bord des pièces de parementure, col et devant, en tirant un peu sur la parementure et le devant pour bien déployer le tissu autour du cran. Piquer jusqu'à la pointe du devant, puis jusqu'en bas de la parementure.

    [Perfect Hostess] Montage du col tailleur

      Résultat :

    [Perfect Hostess] Montage du col tailleur

      Faire de même pour l'autre côté de l'encolure, on peut même être joueur et commencer par le bas de la parementure en prenant soin d'épingler les couches à 0.1 cm devant le cran oblique.

      Cranter le cm de marges de couture aux extrémités de chaque piqure de parementure, sur les quatre couches de tissu.

    [Perfect Hostess] Montage du col tailleur

      Recouper les marges de l'encolure à 0.5 cm.

    [Perfect Hostess] Montage du col tailleur

      Coucher toutes les marges de couture vers l'intérieur du col en rempliant celle du col supérieur sur 0.8 à 1 cm, puis en l'épinglant sur la couture d'encolure.

    [Perfect Hostess] Montage du col tailleur

      Piquer en place à 0.1 cm de la couture d'encolure.

    [Perfect Hostess] Montage du col tailleur

      Repasser, et voilà à quoi cela devrait ressembler :

    [Perfect Hostess] Montage du col tailleur


    9 commentaires
  •   Aujourd'hui je vous propose de développer deux types d'ajustements correspondant à deux cas rencontrés lors des tests. Je vous laisse deviner qui me les a inspirés ;-) (1 et 2)

      1 - Ajustement forte poitrine sans pince

      Choisissez votre taille en vous basant sur le tour de buste au niveau des aisselles, là où c'est le plus large, et imprimez le patron sans marge de couture.
        Ex : TBA = 92 cm -> taille 42

      Mesurez votre tour de poitrine, auquel vous allez retirer le TP correspondant à la taille choisie. Le nombre de cm obtenu sera à ajouter en largeur à la totalité du devant au niveau de la ligne de poitrine, et donc la moitié de ce nombre pour un demi-devant.
        Ex : TP = 98 cm   TP-TP42 = 98-94 = 4 cm à ajouter en totalité, donc 2 cm en largeur par demi-devant.
        Nous allons également ajouter environ 2 cm en hauteur (c'est arbitraire : je pars du principe qu'on a besoin d'ajouter davantage en largeur qu'en hauteur, mais c'est à vous de valider en fonction de votre morphologie).

      La méthode suivante est un mélange de différentes méthodes que je trouve assez fonctionnel :

      Procédons aux découpes de la pièce du devant, en traçant les lignes suivantes :
    1. ligne poitrine, avec la pointe du sein (distance entre vos deux pointes de sein / 2)
    2. verticale dirigée vers le bas partant de cette pointe
    3. deux obliques : l'une à environ 35°de l'horizontale dirigée vers l'entournure, et l'autre arrivant à la mi-hauteur de l'entournure

    [Bésame Mucho] Ajustements forte poitrine et épaules larges et carrées 

       Découpez le long des lignes en préservant l'intégrité des points de pivot : côté supérieur de la verticale, entournures. Écarter les morceaux médiaux en préservant l'alignement de l'axe milieu, et les fixer en place  (ici : écartement prédéfini de 2 cm).
      Puis manipuler les autres morceaux jusqu'à trouver une position qui vous satisfasse : vous pouvez par exemple préférer que la largeur à l'ourlet reste inchangée :

    [Bésame Mucho] Ajustements forte poitrine et larges épaules

      Ou bien préférer une largeur à l'ourlet augmentée, ce qui réduit l'apparition de plis entre la poitrine et le côté des hanches, et produit une "pince côté" de moindre volume :

    [Bésame Mucho] Ajustements forte poitrine et larges épaules

      Ou bien choisir une solution mixte :

    [Bésame Mucho] Ajustements forte poitrine et larges épaules

    C'est mon choix !

      À partir de là, 3 options s'offrent à vous pour le devenir de cette pince côté dont le volume est à résorber d'une manière ou d'une autre :
    a) Coudre la pince : même sur de la maille, ce n'est pas un crime
    b) Résorber la longueur créée lors de la couture avec le dos (petites fronces à répartir sur une douzaine de cm sous l'aisselle, voire jusqu'à la taille si la pince est large)
    c)
    Retracer le côté de l'ourlet en le faisant remonter de la hauteur de la pince, remonter légèrement l'inflexion de la taille.

      On peut combiner les méthode b) et c) en diminuant l'embu à résorber à la poitrine et en remontant un peu le côté de l'ourlet.

    [Bésame Mucho] Ajustements forte poitrine et épaules larges et carrées

    Méthode b)

    [Bésame Mucho] Ajustements forte poitrine et larges épaules

    Comparaison avant / après élargissement

      2 - Ajustement épaules larges et hautes

      J'espère proposer une ligne largeur d'épaules sur les prochains patrons pour aider au choix de la taille vous correspondant le mieux. En attendant, pour la partie supérieure de ce patron-ci, imprimez la taille qui correspond à votre mesure de TBA.
      Sur le devant et le dos, tracez un point à la diagonale supérieure de l'extrémité de la ligne d'épaule, correspondant à la longueur et à la hauteur d'épaule que vous souhaitez ajouter, et retracez la ligne d'épaule. Retracez le haut de l'entournure en partant de la mi-hauteur. Augmentez la hauteur de la tête de manche et retracer cette dernière jusqu'à mi-hauteur.

    [Bésame Mucho] Ajustements forte poitrine et larges épaules

        N'hésitez pas à me faire part de vos résultats si vous avez utilisé l'une de ces méthodes !


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique